Un petit actionnaire de L'Oréal dénonce un contrat de complaisance dont aurait bénéficié l'ami proche de la milliardaire

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Pour Me Frédérik-Karel Canoy, avocat spécialisé notamment dans la défense d'actionnaires lésés par des malversations  financières, "c'était une largesse, une faveur", et "on estime que ce contrat n'a été honoré que partiellement". François-Marie Banier "n'aurait pas connu madame Bettencourt, il n'aurait pas bénéficié de ce contrat", a ajouté l'avocat sur RTL.

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article